« 0 » Inauguration du blog!

Bienvenue à tous sur ce blog que je me décide à lancer.Il s’agit ici pour moi de promouvoir une mondialisation plus juste. J’essaierai modestement d’apporter mon avis ainsi que des informations sur le sujet glanées au travers de mes lectures…Je prendrai ici la plume pour revenir sur un thème d’actualité, un enjeu de notre monde, un évènement ayant de près ou de loin une résonance avec la mondialisation, ce processus incontournable qui affecte profondément nos sociétés.La mondialisation est la matrice qui fonde aujourd’hui l’avenir l’Humanité. C’est un phénomène social, économique et culturel qui s’appuie sur le progrès scientifique: grâce à des moyens toujours plus efficaces pour se déplacer, transporter et communiquer, les Hommes vivent dans un monde de plus en plus interdépendants où peuvent circuler de plus en plus librement idées, biens, services, flux financiers, travailleurs…

De l’explosion des échanges commerciaux est née cette interdépendance qui s’accroît chaque jour un peu plus: malgré les craintes respectives, les Chinois ont ainsi viscéralement besoin des Américains et de leur consommation pour exporter leur production et continuer à créer des emplois aux millions de paysans qui arrivent en ville (sans quoi le régime communiste s’effondrerait), et les Américains de leur côté ne peuvent se passer des Chinois et de leur capitaux pour continuer à profiter de leur train de vie dont ils jouissent à crédit.

Cependant, cette mondialisation est surtout économique, sans que la mondialisation politique ne suive alors qu’elle est pourtant indispensable: imaginerions-nous notre économie nationale sans un état régulateur à même d’imposer des règles du jeu équitables à tous?

C’est sur cette carence et ses conséquences sur la vie des Hommes qu’il me tient à coeur de me pencher humblement. Et ce afin de partager avec vous le fruit de mes réflexions.

Voici d’ailleurs ci-dessous le texte de l’Appel inaugural que je lance symboliquement et qui donne son nom au blog :

Nous vivons chaque jour un peu plus pleinement la mondialisation.

L’économie de marché est une invention miraculeuse qui en un temps record, ces trente dernières années, a sorti un nombre record d’humains, plusieurs centaines de millions, de l’extrême pauvreté ! Mais cela s’est accompagné aussi de l’accroissement des inégalités dont souffre encore une grande partie de l’humanité qui ne peut toujours pas jouir des droits humains universels.

Alors que certains chefs d’État font jouer la menace du choc des civilisations qui peut risquer de nous conduire à l’holocauste nucléaire ultime, nous devons comprendre que ce qui fait le lit des intégrismes, des racismes et du terrorisme, c’est la misère, le désoeuvrement et l’absence d’avenir pour encore malheureusement une trop grande partie de l’humanité! Ce sont ces inégalités de répartition de la richesse produite mondiale, qui pousse ces milliers d’Africains à venir mourir sur les barbelés de Ceuta et Melilla ou à sombrer en Méditerranée.

« Aujourd’hui la mondialisation ça ne marche pas, ça ne marche pas pour les pauvres du monde, ça ne marche pas pour l’environnement » : ce sont les propres mots de Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie. Les règles du jeu économique mondial ne sont souvent fixées qu’en fonction des intérêts des pays industrialisés avancés, et soyons précis de certains intérêts privés en leur sein, et non de ceux du monde en développement.

La mondialisation produit des gagnants et des perdants, et, tous les économistes vous le diront, elle produit plus de gagnants que de perdants, si bien qu’en théorie, les perdants pourraient être dédommagés et la situation de tous devrait pouvoir s’améliorer ! Or, ce n’est pas le cas, au contraire, on peut assister à un accroissement de ces odieuses inégalités !

Tant que les maigres institutions internationales qui existent pour l’instant ne seront pas véritablement transparentes et représentatives de toute l’Humanité, les peuples et nations souveraines ne leur donneront ni les moyens ni les pouvoirs d’imposer des mécanismes de compensation à l’échelle mondiale.

Nous, habitants des pays riches, parce que nous vivons dans des démocraties, et que nos dirigeants ne font que refléter nos préoccupations, nous portons une part de responsabilité dans la quasi inaction actuelle concernant les problèmes qui minent l’économie mondiale.

Nous Terriens du monde démocratique, nous portons en fait une triple responsabilité

-envers les Terriens défavorisés du reste du monde et de l’intérieur même de nos pays

-envers notre seule et unique planète Terre !

-et envers nos générations futures.

Lors des dernières élections présidentielles en France, pourquoi n’a-t-il été nullement question ou presque des problématiques internationales? Car le débat démocratique reflète les préoccupations des citoyens, car les politiques discutées ne sont que le miroir de nos angoisses !

Et pourquoi alors, nous citoyens, ne nous somme nous pas emparés de ces questions traitant du sort de tant de centaines de millions d’Humains réduits à l’insécurité, à la faim et à la précarité ? Parce qu’une grande partie d’entre nous ne se sent pas concernée, parce qu’on se résigne, parce qu’on pense que rien n’est possible, et que l’on croit utopique de penser pouvoir changer les choses à notre petit niveau.

Mais comment rester les bras croisés, quand on sait que le capital existe, que les économistes sauraient où et comment l’investir dans une optique de long terme pour que cela profite à tous plus équitablement !

Aujourd’hui, les agents économiques, que ce soient les nations ou les entreprises, ne sont pas incités à allouer ce capital disponible de manière optimale et dans le souci de vraiment réduire ces inégalités, et ce car il y a trop de méfiance réciproque, parce qu’on est obnubilé par le court-terme, et parce qu’on ne s’est pas doté de règles du jeu mondiales offrant suffisamment de garanties aux investisseurs !

Nous devons nous mobiliser pour accompagner la mondialisation économique d’une mondialisation politique !

Nous devons nous doter de règles du jeu communes, pour pouvoir adopter les règlementations mondiales qui donneront de bonnes incitations à ces agents économiques, ce qui permettra à l’Humanité de mieux canaliser les bienfaits de l’économie de marché et de la recherche du profit vers la réduction des inégalités et la préservation de l’environnement.

Voici quelques brefs exemples de l’hypocrisie généralisée qui caractérise les relations internationales, et dont nous, peuples démocratiques et souverains d’Europe, nous portons, de par notre ignorance ou notre inaction, une part de responsabilité !

  1. Le secret bancaire et les paradis fiscaux : tous les économistes savent que leur utilité majeure est de permettre l’évasion fiscale, le blanchiment de l’argent sale, et d’offrir un refuge à l’argent de la corruption, ce fléau qui mine l’Afrique! Ces paradis fiscaux n’existent que parce que les pays industrialisés les tolèrent ! Quand les États-Unis se sont rendus compte que les terroristes étaient passés par ces paradis, et avaient usé du secret bancaire pour monter leurs opérations, ils ont admis que cela pouvait poser problème, mais ne sont pas allés jusqu’à fustiger leur rôle dans l’évasion fiscale et la corruption. La seule volonté politique suffirait à les limiter, voire à y mettre un terme ! À nous de l’impulser avec cette pétition que je vous soumets en ce jour !
  1. Autre point ! Les subventions agricoles que les pays occidentaux offrent à leurs agriculteurs ! Entre 1999 et 2002, il a été produit 13,9 milliards de dollars de coton dans le monde…et les États-Unis ont apporté sur la même période 12 milliards de dollars de subventions à leurs cultivateurs! Soit 89,5% de la production mondiale ! On marche sur la tête ! Pendant que les producteurs africains survivent à peine ! Subventions qui profitent essentiellement à quelques grands groupes américains, et non pas à une multitude de pauvres petits fermiers du Middle West comme l’image d’Épinal voudrait nous le faire croire. Les subventions européennes à l’agriculture sont encore plus odieuses. À nous de dénoncer cette aberration qui veut que sur le marché de Dakar on trouve des tomates espagnoles ! À nous citoyens de dénoncer cette honte !
  1. Autre exemple ! Les États-Unis, qui ont le leadership mondial incontesté, sont censés en profiter pour montrer l’exemple et accompagner l’Humanité vers un monde de paix et de prospérité partagée ! Ils font le contraire ! Ils refusent de souscrire au tribunal pénal international, ils refusent de ratifier le protocole de Kyoto ! Mais quels signaux voulez-vous qu’ils donnent à la Chine, aux autres pays émergents ? « Parce que nous sommes le pays le plus développé, nous nous arrogeons le droit de polluer plus que tout le monde, le niveau de vie des américains n’est pas négociable ! » Si les Chinois leur emboîtent le pas, le monde est fichu ! Manifestons notre désapprobation clairement !
  1. Autre exemple ! Les forêts amazoniennes et indonésiennes, poumons de la planète, disparaissent à petit feu ! Pourquoi ? Parce que les Humains de ces régions sont trop pauvres pour protéger gratuitement ce bien public mondial ! Nous devons exiger de nos dirigeants qu’ils oeuvrent à l’instauration de règlementations mondiales incitant plus à conserver les forêts qu’à les couper, en subventionnant par exemple chaque année chaque hectare de forêt laissé indemne !
  1. Encore un exemple ! Lors des négociations de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) de l’Uruguay Round qui s’achevèrent en 1994, les ministres du commerce des pays industrialisés avancés, sous la pression des groupes pharmaceutiques, ont adopté un régime international de la propriété intellectuelle si restrictif qu’il a condamné des millions d’Humains du tiers-monde à la mort en leur déniant l’accès aux médicaments ! Honte sur nous peuples souverains ! Si il y avait eu un référendum dans nos pays riches : « êtes-vous favorable à un régime de la propriété intellectuelle si poussé qu’il qui rendra impossible de fait l’accès à des médicaments indispensables à des millions d’Humains pauvres et malades qui en ont besoin ? » …la réponse aurait été NON nous n’y sommes pas favorable bien sûr !…mais nos ministres du commerce de l’époque n’ont pas jugé bon de soumettre ce choix au débat public ! C’est bien la preuve que même dans nos démocraties il y a un déficit démocratique, que je vous invite à dénoncer en apportant votre soutien à cette initiative ! Des questions aussi cruciales doivent faire l’objet d’un examen public et d’un éclairage apporté par les spécialistes, les médias doivent contribuer à nous informer, et non pas à nous désinformer !
  1. Dernier exemple, je voudrais vous parler d’une ouvrière chinoise, Xia, cela a été publié dans la presse de décembre dernier, Xia travaille volontairement 12 heures par jours, 7 jour sur 7 dans l’usine Jingyu dans des vapeurs de solvants cancérigènes. Une jeune femme, parmi tant d’autres, que rien ni personne ne protège : si elle s’évanouit deux fois dans la même journée, elle est licenciée ! Outre la pénibilité actuelle de son travail, Xia vivra beaucoup moins longtemps que nous ! Xia peint les jouets que nos chères têtes blondes ont eus à Noël ! Honte sur nous ! Mobilisons nous, pour qu’éclate au grand jour un débat salutaire sur la question, pour mettre la pression sur nos dirigeants pour qu’eux-mêmes la mettent sur le gouvernement chinois, à l’approche des Jeux Olympiques ! Les Chinois, eux-mêmes, commencent à se plaindre de leurs trop grands excédents commerciaux ! Et bien, s’ils veulent que leurs exportations croissent un peu moins vite, à nous, démocraties, de leur dire que cela peut déjà passer par le simple respect de la durée du travail hebdomadaire limite fixée par l’OIT, Organisation Internationale du Travail!

Donc aujourd’hui, à l’aube de 2008, c’est aux peuples des démocraties de se prendre en main, car eux seuls ont le droit de s’exprimer, eux seuls ont les moyens de le faire, et car c’est notre devoir de citoyen du monde, c’est notre responsabilité aux yeux de l’humanité d’exiger de nos dirigeants des efforts plus véhéments pour que les institutions internationales soient plus efficaces, plus transparentes et plus représentatives!

En démocratie, les médias se doivent de faire écho et de relayer les opinions largement partagées, donc si nous nous mobilisons autour de cette cause, elle pourra, devra être médiatisée et contribuera, au moins, à ouvrir un débat, aussi large que possible, sur ces questions cruciales !

Il n’est pas d’utopie, ni de cause perdue en démocratie, si nous sommes nombreux à les soutenir !

Vous, vous et vous ! Vous pouvez d’ores et déjà vous rendre utile et apporter votre pierre à cet improbable édifice qu’est l’humanité réunie sans vous lever de votre siège, sans quitter votre ordinateur, en partageant cet appel avec vos amis par email, sur Facebook !

A l’heure de la révolution d’internet, la circulation de l’information est gratuite et instantanée, ô puissant levier que voilà ! Sur lequel nous appuyer pour promouvoir un humanisme neuf, un universalisme du XXIème siècle ! Car oui, quelle que soit notre couleur de peau, notre spiritualité, notre sexe, notre âge, notre orientation sexuelle ou notre handicap, nous sommes tous des fragments d’Humanité, nous pouvons tous prétendre aux mêmes libertés et droits fondamentaux, où que le destin ait choisi de nous faire naître !

Où que vous soyez, qui que vous soyez, je vous invite à soutenir cette initiative ! Bilingues, trilingues, et autres polyglottes, votre aide est la bienvenue pour traduire cet appel dans un maximum de langues !

Notre appui à tous est nécessaire pour mettre en branle l’effort de pédagogie national, supranational indispensable à cette prise de conscience collective!

Le seul frein à ces idées et à la propagation gratuite et instantanée de cette pétition n’est plus que d’ordre psychologique. C’est ce sentiment de résignation consistant à se dire « de toute façon, cela ne changera rien » qu’il nous faut à tout prix combattre, car il n’appartient plus qu’à nous de diffuser ce message. Si un maximum de personnes joue le jeu, tout peut aller très vite. Alors pourquoi ne pas tenter ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s